ONU : utiliser le Conseil de sécurité pour donner une image juste de l'Islam

Écouter /

L’Ambassadeur du Sénégal, Fodé Seck, préside le Conseil de sécurité. (Photo: ONU)

L'image que l'on projette de l'Islam n'est pas la bonne image et le Sénégal juge utile de rectifier cette image en invitant l'Organisation de la coopération islamique (OIC) à intervenir devant le Conseil de sécurité, a affirmé le Représentant permanent du Sénégal auprès des Nations Unies, qui assume la présidence de l'organe au cours du mois de novembre.

Lors d'un entretien accordé à la Radio des Nations Unies, à l'issue de la présentation du programme pour sa présidence, Fodé Seck a déclaré que son pays espérait se servir de la plateforme du Conseil « pour diffuser le bon message », surtout par rapport aux jeunes qui se laissent emporter.

Le dernier sommet de l'OIC a porté sur la prévention de l'extrémisme violent, a expliqué l'Ambassadeur oust-africain, ajoutant « l'Islam et les pays à majorité islamique étant les premières victimes de ce terrorisme aveugle qui n'a rien de religieux ».

Le Représentant permanent du Sénégal auprès des Nations Unies a partagé son programme pour le mois, mardi soir devant la presse.

Parmi le calendrier fixé par le Sénégal pour le mois de novembre, le programme du Conseil compte la mise en avant de l'hydro-diplomatie, l'examen de la coopération du Conseil avec l'Union africaine.

Septième pays contributeur de troupes aux missions de paix, le Sénégal a également décidé d'organiser une réunion de niveau ministériel sur les menaces asymétriques dans ces opérations.

Pendant novembre, les quinze comptent aussi se rendre en République démocratique du Congo (RDC) pour « voir en quoi le Conseil peut aider les acteurs politiques congolais à privilégier vaille que vaille le dialogue pour sortir le pays de la crise politique » en plus des groupes armés qui minent l'Est du pays.

Lors de l'entretien, l'Ambassadeur sénégalais est également revenu sur la mission qu'il a récemment co-présidée au Soudan du Sud et l'importance d'avoir une présence africaine au sein du Conseil de sécurité.

(Interview : Fodé Seck, Président du Conseil de sécurité, Représentant permanent du Sénégal auprès des Nations Unies; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...