ONU : la Déclaration des droits de l'homme est disponible en plus de 500 langues

Écouter /

Avec l’ajout du quechua du nord de la Bolivie, la Déclaration universelle des droits de l’homme est désormais disponible en plus de 500 langues, a affirmé mercredi le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

C'est le document le plus traduit au monde.

Pour le Haut-Commissaire aux droits de l'homme «le nombre croissant de traductions souligne l’universalité de la Déclaration universelle des droits de l’homme et le fait que ses mots résonnent fortement à travers toutes les cultures et les langues ».

Le texte, adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies, le 10 décembre 1948, est un document historique qui définit pour la première fois les droits fondamentaux devant être universellement protégés.

L'article 1 déclare que « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ». L'article 2 affirme que « Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation ».

Aujourd’hui, le texte est disponible en langues et dialectes du monde entier, de l’abkhaz au zoulou. Le texte a également été traduit en langue des signes britannique et espagnole. La traduction numéro 501 est un dialecte de la langue autochtone quechua.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...