Mossoul : plus de 500.000 personnes sont désormais sans eau potable

Écouter /

Distribution d’eau à al Hould, au sud de Mossoul, en Iraq. ©UNICEF/UN036545/Behn

Près de la moitié des enfants de Mossoul et leurs familles seraient désormais coupés d’eau potable suite à la destruction d’un des trois pipeline d’eau dans l’est de la ville lors du conflit en cours, a déclaré mercredi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

La partie endommagée de l’oléoduc est située dans une partie de la ville qui est toujours détenue par le soit-disant État islamique (EIIL/ISIS), rendant impossible sa réparation rapide.

« Les enfants et familles à Mossoul font face à une situation horrible » a affirmé Peter Hawkins, Représentant de l’UNICEF en Iraq, précisant que « non seulement ils risquent d’être tués ou blessés dans le croisement des tirs, mais que plus d’un demi-million de personnes n’ont potentiellement plus accès à l’eau potable ».

Les autorités iraquiennes acheminent actuellement de l’eau par camion à 35 kilomètres de l’Est de Mossoul, mais cela ne suffit pas pour répondre aux besoins des résidents.

À moins que l’eau courante ne soit rétablie dans les prochains jours à Mossoul, les civils seront obligés de recourir à des sources d’eau non sécuritaires, exposant les enfants au risque de maladies hydriques telles que la diarrhée sévère et la menace de malnutrition.

« Les enfants qui sont dans cet État assiégé par le groupe ISIS n'ont pas du tout accès aux soins voir la nourriture appropriés pour faire face à cette éventualité », a expliqué le coordinateur d'urgences pour UNICEF en Iraq, Bastien Vignault.

L’UNICEF soutient le Gouvernement iraquien pour réactiver les forages et les stations de traitement de l’eau afin de fournir rapidement de l’eau à proximité, aux zones touchées du sud de Mossoul et du côté sud-ouest des zones nouvellement récupérées, jusqu’à ce que la ligne d’eau principale puisse être réparée.

«L’UNICEF exhorte toutes les parties au conflit à permettre les d'eau livraisons et réparations critiques. L’infrastructure civile ne doit jamais être attaquée “, a proclamé Peter Hawkins.

 

(Interview : Bastien Vignault, coordinateur d'urgence pour UNICEF Iraq; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...