Matthew/Haïti : un mois après, la Croix-Rouge haïtienne lutte contre le choléra et aide des dizaines de milliers de personnes dans les communautés isolées

Écouter /

Distribution d’aide alimentaire à Jérémie. Depuis le passage de l’ouragan Matthew en Haïti, plus de 80 organisations oeuvrent pour porter assistance aux 2 millions de personnes affectées. (Photo Logan Abassi UN/MINUSTAH(Photo: ONU/MINUSTAH/L.Abassi)

Depuis que l'ouragan Matthew a frappé Haïti il y a un mois, la Croix-Rouge haïtienne et d'autres partenaires de la Croix-Rouge ont fourni à plus de 31.000 personnes des soins médicaux, des articles de secours, de l'eau potable et un soutien en matière d'assainissement et d'hygiène, en centrant leurs efforts sur la lutte contre le choléra et d'autres maladies.

« L'ouragan a été très lourd de conséquences pour les Haïtiens, et les ravages qu'il a causés ne font qu'accroître les risques de propagation de l'épidémie », a déclaré le Dr Jean-Pierre Guiteau, président de la Croix-Rouge haïtienne.

Selon la Fédération internationale de la Croix-Rouge (FICR), les choses se mettent en place “lentement” en Haïti suite au passage de Matthew.

L'ouverture des routes donnant accès aux communautés, même reculées, a été rétablie, les marchés ont repris et une coordination plus efficace a été mise en place entre le gouvernement et l'aide humanitaire.

Concernant le choléra, les flambées qui ont suivi l'ouragan se sont atténuées, des centres de détection ont été mis en place,  la qualité de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène a été améliorée, et des campagnes de sensibilisation ont été menées.

Aussi, à partir du 8 novembre, la Croix-Rouge haïtienne participera à une campagne de vaccination contre le choléra menée par le ministère haïtien de la santé et soutenue par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'UNICEF et d'autres partenaires. Les équipes de la Croix-Rouge fourniront l'assistance logistique nécessaire pour faire parvenir les doses de vaccin à 16 communautés de la Grand'Anse et du Sud. En outre, quelque 350 volontaires de la Croix-Rouge feront du porte-à-porte pour promouvoir la campagne, qui vise à vacciner plus de 820 000 personnes.

Néanmoins les besoins demeurent importants, notamment au niveau de la sécurité alimentaire.

Les secteurs agricole, d'élevage, et de la pèche ont été ravagés, connaissant jusqu’à 90% de destruction, a affirmé Stéphane de Rengervé, Directeur  chargé de la liaison à la FICR pour Haiti, Cuba et la République Dominicaine, lors d'un entretien à la Radio des Nations Unies.

« Il va y avoir un grand besoins en aliments et il faut réactiver le secteur agricole le plus rapidement possible» a dit le Directeur liaison du FICR.

« Les gens doivent planter et n'ont pas encore beaucoup de graines, tous les stocks ont disparu, donc il faut mettre cela en place dans les quinze jours qui viennent pour assurer la sécurité alimentaire pour les six prochains mois, jusqu'à la prochaine saison, l'année prochaine», a expliqué Stéphane de Rengervé.

(Extrait sonore : Stéphane de Rengervé, Directeur en charge de la liaison au FICR pour Haiti, Cuba et la République Dominicaine ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...