Luanda : le Conseil de sécurité vient conforter les engagements fructueux obtenus en RDC

Écouter /

De g à d.: François Delattre, Représentant permanent de la France, Maman Sidikou, Représentant spécial du Secrétaire général pour la RDC et Ismael Abraao Gaspar Martins, Représentant permanent d’Angola. Photo: Radio Okapi/ John Bompengo

Après Kinshasa et Beni en République démocratique du Congo (RDC), la délégation du Conseil de sécurité a poursuivi à Luanda, en Angola sa visite. Il s'agit de la dernière étape de la mission de 4 jours mené par le Conseil dans la région, portant sur la crise politique en RDC et les inquiétudes sécuritaires à l'est du pays.

Samedi, la délégation du Conseil avait rencontré à Kinshasa la quasi-totalité des acteurs congolais, portant un appel à élargir et poursuivre le dialogue, renforcer les engagements et mener à bien des élections conformes à la constitution, justes, libres et pacifiques. A l'issue de ce volet politique de la mission, les quinze ont affirmé se sentir « rassurés » de leurs échanges, notamment suite à la volonté de tous les acteurs de refuser toute violence et de poursuivre le dialogue.

Dimanche, les quinze se sont rendus à Beni, localité dans l'est du pays qui compte l'un des plus grand nombre de civils tués par des groupes armés. Les membres du conseil ont déploré les actes terroristes des Forces de l'alliance démocratique (ADF), groupe armes ougandais, qui opèrent dans la région. Ils ont appelé au déploiement de forces spécialisées et à mener un effort concerté y compris avec des pays voisins.

La question de l'impact régional et du rôle des pays voisins est revenue, tant dans le domaine politique que dans celui portant sur la sécurité.

(Mise en perspective par Cristina Silveiro, avec un extrait sonore d'Ismael Abrao Gaspar Martins, Ambassadeur de l’Angola auprès des Nations Unies et co-président de la Mission)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...