Le Conseil de sécurité durcit le régime de sanction contre la Corée du nord

Écouter /

Le Conseil de sécurité au moment de l’adoption de la resolution 2321. Photo: ONU/Manuel Elias

Le Conseil de sécurité a adopté, ce matin, à l'unanimité une résolution qui durcit de manière notable le régime de sanction imposé à la République populaire démocratique de Corée dans le but de pousser le pays à renoncer à son régime nucléaire.

L'adoption de la résolution 2321 survient près de trois mois après l'essai nucléaire du 9 septembre, un lapse de temps qui, selon le Secrétaire général, illustre la complexité du défi à surmonter. Depuis le mois de janvier, la RDPC a mené deux essais nucléaires et a utilisé à au moins 25 reprises la technologie à missile balistique, et le pays a mené cinq essais nucléaires à ce jour.

« La résolution d’aujourd’hui comprend le régime de sanctions le plus sévère et le plus complet jamais imposé par le Conseil de sécurité », s'est félicité le Secrétaire général. « Il envoie un message sans équivoque selon lequel la RPDC doit cesser d’autres actes de provocation et se conformer pleinement à ses obligations internationales ».

Pour Ban Ki-moon il faut supposer qu’avec chaque essai ou lancement, la RPDC continue de faire des avancées technologiques dans sa quête d’une capacité nucléaire militaire.

Il a également souligné que l’augmentation et la nature de ces activités constituent une menace toujours plus grande pour la sécurité régionale et le régime mondial de non-prolifération.

Ban Ki-moon a appelé la RPDC à faire chemin inverse et se placer sur la voie de la dénucléarisation par la voie d'un dialogue sincère.

Il a aussi exhorté le pays à prendre les mesures nécessaires pour atténuer les tensions dans la région.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...