Industrialisation de l’Afrique : l’ONU appelle à établir des politiques attractives pour les investissements

Écouter /

Une usine de textile au Lesotho (archives). Photo: Banque mondiale/John Hogg

A l’occasion de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique, le Secrétaire général de l’ONU a rappelé dimanche que la compétitivité économique et la prospérité du continent reposent sur une bonne gouvernance, un Etat de droit et une intégration régionale.

Ban Ki-moon a fait observer que le continent fait toujours partie des régions dont les taux de croissance sont les plus élevés, et pou maintenir cette croissance il a jugé absolument nécessaire d'accélérer l’industrialisation et d'élargir la capacité de production et la création de valeur ajoutée.

L’ONU souligne que les pays africains doivent adopter des politiques de transformation qui favoriseront la croissance du secteur privé, faciliteront les initiatives de création d’entreprises, augmenteront les investissements et établiront des partenariats durables.

L’industrie manufacturière seraient particulièrement importante, car en plus d'être un important créateur d’emplois, elle a aussi un effet multiplicateur positif, tout emploi dans ce secteur créant au moins deux emplois dans d’autres secteurs.

Ban Ki-moon a aussi insisté sur l’instauration d’un climat à la fois stable et dynamique, fondé sur la bonne gouvernance et l’état de droit, propre à encourager les investisseurs nationaux et étrangers, pour promouvoir la compétitivité économique de l’Afrique, créer une prospérité partagée et préserver l’environnement du continent ».

Il a aussi appelé les pays d’Afrique à s’employer à renforcer l’intégration régionale, et à être pleinement intégrée dans l’économie mondiale grâce au commerce équitable et ouvert.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

Classé sous L'info, Secrétaire général.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...