Forum sur les entreprises et les droits humains : débat sur le rôle du secteur privé dans la lutte contre l'exclusion

Écouter /

La Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l'homme, Kate Gilmore, lors d’une session du Conseil des droits de l’homme (photo d’archives: ONU/Genève).

« Inscrire les droits de l'homme dans les normes et les relations qui animent l'économie mondiale », tel est le thème de ce Forum sur les sur les entreprises et les droits de l'homme. Ouverte ce lundi à Genève, cette réunion réunira jusqu'au mercredi 16 novembre près de 2.000 hauts-représentants et experts provenant de gouvernements, entreprises, associations locales et société civile. Il s'agit pour ces expertises variées d'échanger des expériences sur la mise en œuvre des Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme, mais aussi le respect des droits humains au cœur de la contribution des entreprises aux Objectifs du Développement durable (ODD). A cet égard, la Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l'homme est revenue sur la contribution du secteur privé dans la réalisation des ODD. Une façon pour Kate Gilmore d'insister sur rôle de tout un chacun et surtout des entreprises pour mettre fin à l'inégalité et à la pauvreté dans le monde.

« L'idée que chaque élément de la société a un potentiel dans le domaine des droits de l'homme, une responsabilité et une contribution à apporter, de ce fait, les Objectifs du développement durable deviennent un plan d'exécution pour honorer cette promesse. C'est une plate-forme opérationnelle qui permet de faire avancer ce processus sur la base de ce que dit la Déclaration universelle des droits de l'homme et que nous sommes tous nés égaux dans la dignité et les droits. Donc nous allons nous concentrer sur une approche axée sur les personnes. Et on dit très clairement qu'il faut que personne ne soit laissée derrière. Il ne s'agit pas simplement d'un engagement pour mettre en terme à la pauvreté extrême, à mettre en terme aux crises humanitaires. Mais il s'agit de mettre en terme à l'inégalité, à l'injustice, à l'exclusion et à cet égard, le secteur privé a un très grand rôle à jouer ».

Durant trois jours, ce Forum organisé par le Haut-Commissariat aux droits de l'homme, se penchera sur le rôle de l'Etat et l'accès au recours pour les victimes. L'un des thèmes portera sur le lien entre les droits de l'homme et le monde de la finance, notamment sur les rôles et les responsabilités des banques, des investisseurs, des assureurs, des avocats d'affaires et des comptables ainsi que la problématique des impôts et flux illicites de capitaux ou la question de la corruption et droits de l'homme. Ce forum de Genève est aussi l'occasion pour les experts d'aborder le problème de la lutte contre la discrimination à l'encontre des femmes, des LGBTI et des personnes handicapées, sans oublier la lutte contre la traite des êtres humains et le combat pour des salaires décents dans la chaîne d'approvisionnement.

(Extrait sonore : Kate Gilmore, Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l'homme)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...