Côte d'Ivoire : la Police de l'ONU accompagne la transition sur fond de retrait de l'ONUCI

Écouter /

Patrouille de la police de l’ONUCI (Crédit photo: ONUCI)

La Radio des Nations Unies met l'accent sur la Semaine de la police civile de l'ONU, dont l'un des points d'orgue est l'audition, ce jeudi, par le Conseil de sécurité, de quatre chefs des composantes de police civile d'opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

En fait, une bonne quinzaine de chefs de la police sont actuellement réunis à New York pour faire le point et partager leurs expériences. Parmi eux, Jean-Marc Lafon qui dirige depuis plus de deux ans la Police de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) dont le mandat s'achèvera fin avril 2017. Ainsi, il y a une passation de témoin, ce qui implique des interventions de plus en plus stratégiques et une réduction de la présence sur le terrain.

L'échéance de la fin de la mission s'ajoute ainsi aux autres défis rencontrés par le Commissaire français qui depuis mars 2014 dirige une équipe dont les effectifs, malgré les réductions successives, comptent encore au total près de 800 personnes. L'un des objectifs principaux vise à rétablir la confiance de la population dans les forces de police nationales.

Sous l'égide des Nations Unies et grâce à l'aide de partenaires, de nombreuses formations ont été organisées dans des domaines aussi divers que le maintien de l'ordre, la gestion démocratique des foules lors des manifestations, la protection des personnalités, ou la lutte contre le terrorisme. La récente tenue du référendum sur la constitution ivoirienne a donné des indications sur la façon dont la Police ivoirienne s'acquitte désormais de ses mandats.

(Interview : Jean-Marc Lafon, chef de la composante de la police civile au sein de l'ONUCI; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...