Conseil des droits de l'homme : le Zimbabwe interpellé sur le sort de l'activiste Itai Dzamara

Écouter /

Le Conseil des droits de l'homme poursuit les travaux de sa 26e session du Groupe de travail sur l'Examen périodique universel. Le Zimbabwe était ce mercredi matin à l'honneur au Palais des Nations. Et Harare a été interrogé sur l'espace des libertés de la société civile, des médias et des partis d'opposition. Des délégations ont également invité le Zimbabwe à combattre l'usage excessif de la force de ses services de police, les arrestations arbitraires et les disparitions forcées.

 

Pour son deuxième passage devant le Groupe de travail sur l'Examen périodique universel, le Zimbabwe a été interpellé sur les atteintes sérieuses qui continuent d'être portées notamment dans la perspective des élections de 2018. Devant le Conseil des droits de l'homme ce mercredi à Genève, des pays comme la Suisse se sont ainsi préoccupés sur la liberté d'expression, d'association et de réunion pacifique. Certaines délégations ont aussi interpellé Harare sur des cas de disparitions forcées dont le plus emblématique reste celui d'un journaliste indépendant enlevé en mars 2015.

Sur ce dossier précis, le Vice-Président et Ministre de la Justice fait état de cas isolés de disparitions, non sans se préoccuper du sort de la journaliste Itai Dzamara. Dans cette affaire, le gouvernement continue de mener des enquêtes et collabore avec sa famille, dira Emmerson D. Mnangagwa.

Face aux recommandations visant à l'abolition de la peine de mort, Harare a rappelé la promulgation d'une Loi pour faire appliquer la Constitution de 2013. Une modification qui cherche à réintroduire la peine de mort pour uniquement les hommes âgés de 21 à 70 ans et condamnés pour « meurtre avec circonstances aggravantes ».

Par ailleurs, le Zimbabwe s'est engagé à coopérer avec les procédures spéciales du Conseil des droits de l'homme. Concernant les terres agricoles, Harare avance sa politique de mécanisation agricole afin de s'assurer que les exploitants réinstallés utilisent leurs nouvelles terres de manière productive.

(Correspondance d'Alpha Diallo à Genève, pour la Radio des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...