Accidents de la route : l’ONU appelle à redoubler d’efforts pour améliorer les soins dispensés aux blessés

Écouter /

Circulation dans les rues de Katmandou, au Népal. Photo (archives): Banque mondiale/Simone D. McCourtie

Le 20 novembre marque la Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route qui met l’accent cette année sur l’amélioration des soins dispensés aux blessés après un accident.

Dans un message, le Secrétaire général de l'ONU a déploré qu’à l’heure actuelle, trop de pays ne sont pas en mesure de fournir aux victimes des soins et traitements efficaces après un accident de la route. Et que nombreux également sont ceux qui ne mènent pas d’enquêtes approfondies sur les accidents et n’offrent pas aux victimes et aux familles endeuillées de justes indemnisations.

Ban Ki-moon a jugé nécessaire de sauver des vies et de réduire les niveaux d’invalidité en dispensant rapidement des soins d’urgence aux blessés et en leur offrant de meilleurs traitements médicaux, un meilleur soutien psychologique et un accès rapide à des services de rééducation.

Selon l’OMS, environ 90 % des décès dus à des accidents de la route se produisent dans des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire. On estime que si, dans ces pays, les systèmes de soins d’urgence pour les blessés graves pouvaient être mis au niveau de ceux des pays les plus performants, quelque 500.000 vies pourraient être sauvées chaque année.

En tout, près de 1,25 million de personnes meurent chaque année sur les routes, soit plus de 3,400 par jour.

(Mise en perspective: Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...