Torture : des experts de l’ONU notent des progrès dans la lutte contre ce fléau

Écouter /

Juan Mendez, Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Photo: ONU/Evan Schneider

Trois experts des Nations Unies ont déclaré, mardi, avoir noté des progrès dans la lutte contre la torture dans le monde, même s’il reste encore beaucoup faire pour arriver à l’éradication de ce fléau.

Lors d'une conférence de presse organisée au Siège de l'ONU, le président du Comité de l’ONU contre la torture, le Dr. Jens Modvig, a notamment noté que suite aux recommandations du comité, plusieurs pays africains ont commencé des processus législatifs importants pour mettre en place une législation anti-torture, et que ce mesures ont déjà eu un impact sur l’occurrence de la torture.

Le Comité contre la torture est composé de 10 experts indépendants qui surveillent l’application de la Convention contre la torture et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants par ses Etats parties.

Lors de cette conférence, le président du Sous-Comité de l’ONU sur la prévention de la torture, Malcolm Evans, a souligné qu’un aspect crucial était les visites que les experts étaient en mesure de faire dans les pays.

Il a précisé qu’ils avaient été en mesure de faire dix visites au cours de cette année, mais que les représailles et les sanctions contre les personnes qui coopèrent avec les experts étaient une source de préoccupation.

Le Rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, Juan Mendez, a souligné de son côté qu’il avait pu effectuer deux visites réussies cette année en Mauritanie et au Sri Lanka, mais qu'une troisième visite qui devait avoir lieu au début du mois en Turquie a été reportée par le gouvernement au dernier moment.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

XXXXX

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...