RDC: Ban Ki-moon prend note de la conclusion du dialogue national

Écouter /

Le facilitateur de l'Union africaine, Edem Kodjo, s'entretient avec des délégués en marge des travaux au deuxième jour des travaux du dialogue national en République Démocratique du Congo. (Photo MONUSCO/Michael Ali)

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a pris note mercredi soir de la conclusion du dialogue national en République démocratique du Congo (RDC) et a félicité Edem Kodjo, le facilitateur de l’Union africaine pour le dialogue, ainsi que les participants aux pourparlers pour leur travail et leur engagement envers une solution pacifique à la crise dans le contexte du processus électoral.

« Le Secrétaire général espère que la mise en œuvre de l’accord contribuera à un climat plus propice au respect des libertés et droits fondamentaux essentiels au débat politique et à des élections crédibles », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

Ban Ki-moon a exhorté le gouvernement à rester activement engagé avec tous les acteurs politiques, notamment en continuant d’adopter des mesures de confiance. « Celles-ci comprennent en particulier de nouvelles libérations de prisonniers politiques et le respect du droit de réunion pacifique et de la liberté d’expression », a précisé son porte-parole.

Le chef de l’ONU a appelé également « les groupes politiques qui ne faisaient pas partie du dialogue national à s’employer à résoudre leurs différends de manière pacifique ».

« Le Secrétaire général réaffirme l’importance cruciale d’élections apaisées et crédibles pour la stabilisation et la consolidation de la démocratie constitutionnelle en RDC, conformément à la Constitution et à la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance », a dit son porte-parole.

Après un mois et demi des travaux, le dialogue national a pris fin, mardi 18 octobre, à la cité de l'union africaine. L'accord politique adopté par les participants prévoit «de préparer et d'organiser les élections présidentielle, législatives et provinciales dans un délai de 6 mois dès la convocation des scrutins le 30 octobre 2017 ».

 

(Mise en perspective : Babel Mpongo, Radio Okapi)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...