RCA : l'ONU appelle les groupes armés à la retenue

Écouter /

Des femmes et des enfants devant un centre de santé à Kaga Bandoro, dans le nord de la République centrafricaine. Photo UNICEF/Ronald de Hommel

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a appelé vendredi les groupes armés en République centrafricaine (RCA) à exercer un maximum de retenue à la suite d'une escalade de la violence observée à Kaga Bandoro, dans le nord du pays, depuis un mois. Le pire incident a eu lieu mercredi, quand plusieurs centaines d’ex-Séléka ont attaqué le camp d’Evêché accueillant des personnes déplacées ainsi que le bureau du préfet, un Centre de formation d'enseignants et un camp de la MINUSCA. Une attaque qui s'est soldée par la mort de 18 civils et de 12 ex-Séléka et par de nombreux blessés.

S'agissant de l'attaque du centre de formation, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) précise que le Directeur du Centre et trois élèves-enseignants ont été tués. Le vice-président de l’Association des parents d'élèves a également été tué.

Selon des témoins ayant déclaré à l’UNICEF, des hommes armés avaient attaqué l’école secondaire tandis qu’une formation des enseignants était en cours. La formation avait fait partie d’un programme de l’UNICEF financé par l’Union européenne pour renforcer le système d’éducation en RCA en partenariat avec l’ONG et InterSOS.

Les assaillants ont également attaqué d’autres personnes vulnérables, brûlant des abris de fortune des personnes déplacées. L’UNICEF a exprimé son indignation devant le ciblage des écoles et des étudiants. Les attaques contre les écoles sont une violation grave du droit international humanitaire. L'UNICEF a appelé toutes les parties à honorer leurs obligations. La communauté humanitaire dans son ensemble est inquiète au sujet de la détérioration de la sécurité, non seulement à Kaga-Bandoro, mais aussi dans d’autres régions du pays. Plus de 1,2 million d’enfants ont été touchés par le conflit en République centrafricaine, précise l'UNICEF.

(Extrait sonore : Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...