Climat : il faut investir dans la sécurité des piétons et des cyclistes, selon le PNUE

Écouter /

(Photo: ONU/P. Banks)

Des millions de vies pourraient être sauvées chaque année en investissant dans des infrastructures sécuritaires pour les piétons et les cyclistes et seraient une excellente occasion de contribuer à la lutte contre le changement climatique, selon le nouveau rapport publié jeudi par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

Selon l'agence onusienne, sur les 1,3 million de personnes tuées chaque année dans les accidents de circulation, 49 pour cent sont des piétons, des cyclistes et ou des motards.

« Les perspectives globales sur les piétons et les cyclistes 2016 » encourage les pays à investir au moins 20 % de leur budget de transport dans l'amélioration des infrastructures pour les piétons et les cyclistes afin de réduire ces fatalités.

L'étude appelle également à formuler des politiques visant à protéger la participation des piétons et cyclistes au niveau municipal et national.

« Ces mesures sont de nature à avoir un impact immédiat » a affirmé à la Radio des Nations Unies le Directeur du Bureau du PNUE à New York, Elliot Harris.

Le rapport a analysé les progrès sur le plan de la sécurité des infrastructures pour piétons et cyclistes dans vingt pays à faible et moyen revenu en Afrique, en Asie et en Amérique latine, où deux fois plus de gens meurent dans des accidents de la route que dans les pays à revenu élevé.

Quatre pays africains figurent en tête de liste comme étant les pays dans lesquels il est le plus dangereux de marcher et de faire du vélo, à savoir le Malawi, où 66% de tous les accidents de la route concernent des piétons et des cyclistes; le Kenya avec 61%, l'Afrique du Sud avec 53%; et la Zambie avec 49%.

Le PNUE avertit qu'à moins d’agir pour rendre les routes plus sûres, en dix ans, quelque 13 millions de personnes de plus auront perdu la vie sur les routes, soit plus que la population de la Belgique.

(Interview : Elliot Harris, Directeur du bureau du Programme des Nations Unies pour l’environnement auprès des Nations Unies à New York; propos recueillis par Cristina Silveiro)