Nigéria : la pire crise humanitaire en Afrique

Écouter /

Une mère et son enfant dans un centre de traitement de la malnutrition aïgue sévère dans l’état de Borno, au Nigéria. Photo: UNICEF/Andrew Esiebo

Le Nigéria fait face à la pire crise humanitaire sur le continent africain. Actuellement près de 400.000 enfants de moins de cinq ans sont confrontés à la famine et les citoyens souffrent, en raison du fait qu'ils ont un accès limité ou pas d'accès du tout à des vivres, à l'eau potable, à des services de santé, à la protection et à l’éducation.

Les besoins actuels dépassent les capacités des agences humanitaires prévient le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), qui tire la sonnette d'alarme. En effet, le Plan d’intervention humanitaire pour le Nigeria pour 2016 n'est financé qu'à hauteur de 37% alors que la sécurité alimentaire, ne l'est que pour 25%.

Selon l'OCHA, le Nord-Est du Nigéria est essentiellement agricole et au cours des trois dernières années, les gens n'ont pas pu rentrer chez eux pour travailler la terre et planter les semences nécessaires.

La situation a été aggravée par le fait qu'un certain nombre d'engins non explosés et de mines terrestres ont été déployées. De plus, la crainte persistante d'un retour des insurgées de Boko Haram est réelle.

En conséquence, la région Nord-Est du Nigéria connaît une énorme pénurie de nourriture. L'OCHA estime qu'au total, il y a 15 millions de personnes touchées par la crise. Parmi elles, on compte sept millions qui ont besoin d'une assistance humanitaire et il y a 4,4 millions de personnes souffrant d'insécurité alimentaire ce qui signifie qu’elles n’ont pas accès à de la nourriture tous les jours.

(Extrait sonore : Orla Fagan, chargée de l'information à l'OCHA; propos recueillis par Dianne Penn)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...