Mossoul: les violations des droits de l'homme se multiplient alors que l'offensive se poursuit

Écouter /

Roueida El Hage

Dix jours après l'initiation des opérations de libération de Mossoul par les forces iraquiennes, les violations des droits de l'homme se multiplient et la situation est « vraiment grave », a affirmé ce jeudi la composante des droits de l'homme de la Mission d'assistance de l'ONU en Iraq (MANUI).

La Mission a reçu des informations faisant état de tueries, d'enlèvements et de déplacements forcés à des fins d'utilisation des populations civils comme bouclier humain, ainsi que d'une nouvelle vague de recrutement d'enfants soldats, depuis le début des opérations.

« Par exemple nous avons reçu des informations qui stipulent que près de 5 300 familles ont été déplacées de force de Shura et 160 de Gayara, ce qui fait que des graves violations sont en train d'être perpétrées par l'organisation takfiri de Daech en ce moment », a précisé Rouieda El Hage, la Directrice adjointe des droits de l'homme à la MANUI.

Mis à part les efforts de sensibilisation aux respects des droits de l'homme et du droit international humanitaire, la composante des droits de l'homme suit de près les violations, dont celles commises par Daech.

L'entité a cependant signalé que l'accès aux informations et la sauvegarde de leurs sources d'information sont un défi croissant car Daech limite le mouvement des civils à l'intérieur de la ville ainsi que leurs moyens de communications.

(Extrait sonore : Rueida el Hage, Cheffe du bureau des droits de l'homme de l'ONU pour la province de Ninawa en Iraq et Directrice adjointe du bureau des droits de l'homme de la MANUI; propos recueillis par Basma Baghall)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...