Maladies infantiles : l'UNICEF et GAVI paieront moins cher un vaccin

Écouter /

Une mère nomade tenant dans ses bras son bébé de 10 mois, qui se fait vacciner pour la première fois (Photo d'archives : UNICEF/Boughanmi).

Six fournisseurs de vaccins vendront deux fois moins chères des doses de pentavalent, un vaccin efficace qui combine cinq antigènes. C'est le fruit d'une nouvelle coopération de GAVI Alliance et du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) avec le milieu pharmaceutique. Ces doses acquises deux fois moins chères permettront de sauver des millions d'enfants dans les pays en développement.

 

De nombreux enfants atteints de maladies qui peuvent être soignées seront sauvés grâce à la baisse des prix du vaccin pentavalent. Six fournisseurs vendront à des organismes onusiens des doses deux fois moins chères. Chaque dose reviendra en moyenne un peu plus de 80 centimes, soit une réduction de la moitié du prix initial de 1.65 dollars.

L'annonce a été faite ce mercredi à Genève par l'Alliance mondiale pour les vaccins (Gavi) et l'UNICEF qui notent que cette baisse a été rendue possible grâce à six fabricants de vaccins, notamment Biology E, Jenssen, LG Life Sciences, Panacea Biotec Ltd, Serum Institute of India et Shantha Biotechs.

En effet, l'UNICEF va en acheter 450 millions dans les trois prochaines années. Il les enverra au nom de gouvernements et de donateurs, qui économiseront plus de 350 millions de dollars, dans 80 pays, notamment dans les pays en développement en Afrique et en Asie.

L'UNICEF rappelle que «90% des enfants qui meurent de maladies qui peuvent être prévenues habitent dans des pays dont l'approvisionnement en vaccins n'est plus entièrement payé par les donateurs». GAVI estime de son côté que ce nouvel approvisionnement de pentavalent pour l'UNICEF va protéger des dizaines de millions d'enfants. Au moins six millions de décès peuvent être évités sur la période 2011-2020.

De nombreux gouvernements défendent ce vaccin efficace qui combine cinq antigènes dans une seule dose. En une quinzaine d'années, l'UNICEF s'est dotée de treize fois plus de vaccins pentavalents. L'élargissement du nombre de fournisseurs d'un à six a permis notamment de réduire le risque de pénurie et de mener plus efficacement les campagnes de vaccination sur le terrain.

(Extrait sonore : Aurelia Nguyen, Directrice du développement du marché de l'Alliance mondiale pour les vaccins (Gavi) ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...