Syrie: Le Coordonnateur des secours d'urgence décrit « une horreur apocalyptique » à Alep devant un Conseil de sécurité divisé

Écouter /

Le Conseil de sécurité. Photo: ONU/JC McIlwaine

Le Coordonnateur des secours d'urgence a dénoncé, mercredi après-midi, devant le Conseil de sécurité, les bombardements conduits par les forces aériennes russes et syriennes contre les civils dans l'est de la ville d'Alep, décriant « l'horreur apocalyptique » que subit la ville .

Stephen O'Brien a exhorté le Conseil à mettre fin à « l'horreur apocalyptique » à Alep, en se disant convaincu que seul ce dernier avait le pouvoir de le faire.

Selon lui, la récente offensive a été l'une des campagnes de bombardement les plus intensives depuis le début du conflit. En un mois, 400 personnes ont été tuées et 2 000 autres blessées.

L'ONU n'a pas pu obtenir des autorités russes et syriennes qu'elles prolongent la pause, et a dû abandonner ses opérations de secours et d'évacuations médicales.

De son côté, le Représentant de la Russie a dénoncé une présentation « malhonnête », précisant que les bombardements par les forces russes avaient cessé depuis huit jours. Vitaly Churkin a souligné que la cessation des hostilités n'est pas une condition sine qua non d'un règlement politique qui, a-t-il affirmé, est une priorité.

Les représentants de la France, du Royaume-Uni et des États-Unis ont, pour leur part, fermement défendu les vues de Stephen O'Brien.

Ces trois délégations ont d'ailleurs quitté la salle au début de l'intervention du Représentant de la Syrie qui s'en est pris à ceux qui se seraient ligués dans un complot pour nuire à la Syrie.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...