Journée de la santé mentale: Les premiers soins psychologiques aident les communauté en crise

Écouter /

L’impact silencieux de la guerre sur la santé mentale: Photo: WHO-Sadeq-Al-Wesabi

A l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale qui est célébrée chaque année le 10 octobre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a souligné lundi qu’il était essentiel de pouvoir offrir des soins de santé mentale à toutes les personnes qui en ont besoin, quels que soient leur situation et le lieu où elles vivent.

« Cette année, nous avons choisi d’appeler l’attention sur le fait qu’il est urgent d’apporter immédiatement une aide aux personnes qui se trouvent en détresse psychologique après avoir survécu à une tragédie », a dit M. Ban dans un message.

Il a rappelé que les épisodes traumatiques peuvent prendre plusieurs formes. « Aujourd’hui, les situations d’urgence liées à des conflits ou des catastrophes naturelles se succèdent à un rythme sans précédent. Chaque année, des millions de personnes sont victimes d’atteintes sexuelles, de crimes violents ou d’accidents traumatisants », a-t-il noté.

Selon le Secrétaire général, trop souvent, les personnes qui connaissent de telles souffrances ne reçoivent pas immédiatement de l’aide, ou très peu.

Les premiers secours psychologiques sont une approche pratique qui peut être fournie par les intervenants de première ligne tels que la police et les pompiers, le personnel de santé dans les unités d’urgence et les travailleurs de l’aide humanitaire suite à une de courte durée de la formation.

L’approche a déjà été utilisée avec succès dans les pays à travers le monde, y compris la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone lors de la récente épidémie d’Ebola. Elle est également proposé en Syrie et pour des milliers de personnes déplacées en Grèce et au Nigeria.

Selon le chef de l’ONU, l’offre de premiers soins de soutien psychologique n’est que l’un des aspects des services de santé mentale qui doivent faire partie intégrante des systèmes de santé nationaux des gouvernements qui ont souscrit au Plan d’action global pour la santé mentale 2013-2020 de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

(Extrait sonore: Dr. Capucine De Fouchier, consultante au Département de la santé mentale à l’OMS; propos recueillis par Florence Westergard)

Ecoutez l'intégral de l'interview avec Capucine De Fouchier de l'OMS ici Écouter /
Classé sous L'info, Le Journal, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...