Iraq: l'ONU fait état d'exécutions par Daech à Mossoul

Écouter /

Des déplacées dans un camp de déplacés de Debaga, dans le gouvernorat d'Erbil en Iraq (Photo: HCR/Ivor Prickett).

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a indiqué avoir reçu des informations sur des exécutions d'une centaine de personnes perpétrées par les djihadistes du groupe Etat Islamique (EI) à Mossoul. Ce sont des allégations qui en sont encore au stade « préliminaire ». Mais ces atrocités auraient été commises par Daech la semaine dernière quand les forces iraquiennes progressaient vers Mossoul.

 

A ce stade des enquêtes, le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme insiste sur le fait que ce sont des « rapports préliminaires et non encore authentifiés ». Mais ce sont tout de même des informations préoccupantes qui témoignent des atrocités que commettent les djihadistes de Daech en Iraq. Les services du Haut-Commissaire Zeid continuent ainsi de recevoir des rapports sur des civils utilisés comme boucliers humains par l'Etat islamique dans la région de Mossoul. Il y a également des indications sur plus d'une centaine d'exécutions extrajudiciaires. Parmi ces incidents, il y a ces quinze civils qui auraient été tués à Safina, un village à 45 km au sud de Mossoul. Le 19 octobre, six personnes auraient été battues, attachées à un véhicule et tirées dans ce même village.
Le lendemain, non loin de là, les corps de 70 civils ont été retrouvés criblés de balles. Les responsables ne sont pas connus pour le moment. Samedi, toujours au sud de Mossoul, trois femmes et trois filles ont été abattues.
Et dimanche dernier, 50 anciens policiers auraient été tués par l'EI près de la ville contrôlée par les djihadistes.

Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme a enfin dénoncé l'évacuation forcée de centaines de familles de déplacés la semaine dernière de la région de Kirkouk par les forces kurdes.

Lors d'un point de presse ce mardi à Genève, le porte-parole du Haut-Commissariat, Rupert Colville a précisé que toutes ces allégations « nécessitent encore un peu de travail d'investigation » avant que l'ONU puisse conclure qu'elles ont bien eu lieu.
(Correspondance d'Alpha Diallo à Genève, pour la Radio des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...