Haïti : l'OMS envoie un million de doses de vaccin anti-choléra

Écouter /

Après le passage de l’ouragan Matthew, Haiti doit désormais lutter contre les eaux usées et fournir de l’eau potable aux populations (photo: UNICEF/Moreno-Gonzalez)

Les Nations Unies se mobilisent pour faire face à l'ampleur des destructions causées par l'ouragan Matthew à Haïti où près de 1,4 million de personnes ont besoin d'une aide urgente. Quelques jours après le passage du cyclone, l'heure est aux consignes sanitaires d'urgence. Objectif pour les organismes humanitaires, éviter toute propagation du choléra, une menace potentiellement catastrophique. La maladie, déjà présente dans le pays, est transmissible par les eaux usées.

 

Face à la menace du choléra, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mardi à Genève l'envoi d'un million de doses de vaccin contre le choléra en Haïti. Le nombre de personnes atteintes est en augmentation depuis le passage dévastateur de l'ouragan Matthew. «La principale priorité pour les populations affectées par cet ouragan est de leur donner accès à de l'eau potable. C'est la seule manière dont nous disposons pour contrôler le choléra», fait remarquer Dominique Legros, expert en charge de cette maladie à l'OMS.

En matière de vaccination contre le choléra, la préconisation est de procéder à un double injection, mais l'OMS s'oriente plutôt vers des injections à dose unique pour immuniser un plus grand nombre de personnes mais sur une durée plus courte.

Sur le terrain, les départements du sud et de la Grand 'Anse sont bien entendu, les plus touchés par la recrudescence de l'épidémie même si le Sud-est et les Nippes sont en d'alerte renforcé. L'OMS recense ainsi 150 cas suspects dans le département de Grand 'Anse, l'un des secteurs où l'ouragan a frappé à pleine puissance il y a une semaine. Dans le département voisin du sud, le décompte en était mardi à 50. «C'est une forte augmentation par rapport aux chiffres habituels», souligne Dominique Legros qui rappelle aussi les six cas du Nord-Ouest et 28 cas signalés dans l'Artibonite.

Il faut juste rappeler que plus de 9.000 décès ont été enregistrés sur près de 800.000 cas depuis le début de l'épidémie de choléra à Haïti il y a sept ans. Cette année, près de 30.000 cas de choléra ont déjà été répertoriés, soit plus en 2015. Selon l'OMS, avant l'ouragan, la maladie était signalée dans 12 municipalités et 4 départements (Grand 'Anse, Ouest, de l'Artibonite et du Nord).

(Interview : Dr Dominique Legros, Point Focal de l'OMS sur le Choléra ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...