HABITAT III : l'ONU adopte un «Nouvel agenda urbain» à Quito

Écouter /

Le Directeur exécutif d'ONU-Habitat, Joan Clos, à la conférence Habitat III, à Quito, en Equateur. Photo: ONU-Habitat/Julius Mwelu

La Conférence 2016 des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III) qui s’est achevée jeudi à Quito, en Equateur, a adopté un «Nouvel agenda urbain» afin de rendre les villes plus inclusives, plus sûres, plus résilientes et plus durables.

« Le nouvel agenda urbain est un programme ambitieux qui doit permettre de rendre les villes et les établissements humains plus inclusifs », a déclaré le Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour les établissements humains, ONU-Habitat, Joan Clos dans un discours préparé pour la clôture de la conférence. « Cet agenda garantira que tout le monde puisse bénéficier de l’urbanisation, en accordant une attention particulière à ceux qui sont en situation de vulnérabilité ».

Cet agenda contenu dans la ‘Déclaration de Quito’ s’inscrit dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, adopté par 193 États membres de l’ONU en septembre 2015.

Il comprend notamment un appel à l’égalité des chances; à l’élimination des discriminations; à des villes plus propres; au renforcement de la résilience et à la réduction des émissions de carbone; au plein respect des droits des migrants et des réfugiés, quel que soit leur statut; à l’amélioration de la connectivité et à la promotion d’espaces publics verts, sûrs et accessibles.

L’agenda ne fixe pas des objectifs spécifiques contraignants, mais il s’agit plutôt d’une « vision partagée » qui établit des normes pour la transformation des zones urbaines en endroits plus sûrs, plus résilients et plus durables.

En signant la Déclaration de Quito, les États membres s’engagent à agir au cours des 20 prochaines années pour améliorer tous les domaines de la vie urbaine.

« Nous devons mettre en œuvre ces engagements », a déclaré M. Clos. « Si nous ne le faisons pas, cela sera inutile », a-t-il ajouté dans un entretien avec le Centre d’actualités de l’ONU.

Répondant aux critiques selon lesquelles le nouvel agenda urbain serait utopique et irréaliste, M. Clos a terminé son discours à la conférence par un appel à l’action : « Nous allons commencer à construire la ville de nos rêves ensemble, à partir de maintenant ».

(Extrait sonore : William Lacy Swing, Directeur exécutif de l'Organisation internationale pour les migrations ; propos recueillis par Damian Cardona)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...