Équateur : six mois après le séisme, l'heure est à la reconstruction « sur tous les plans »

Écouter /

A Manabi, en Équateur, 6 mois après le séisme les enfants poursuivent leurs études dans des Écoles provisoires construite par l’UNICEF.(© UNICEF/UN033685/Arcos)

Le tremblement de terre qui a frappé l'Équateur le 16 avril dernier a directement affecté plus de 250.000 personnes, en a tué près de 700, et a détruit 35.000 maisons, notamment dans les provinces côtières de Manabi et Esmeraldas.

Selon le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), dès le début, il y a eu une grande ouverture pour permettre à la communauté internationale, l'ONU et ses partenaires, d'apporter de l'aide et 35 millions de dollars ont été mobilisés en réponse à la catastrophe. Plus de 60 organisations se sont également mobilisées pour permettre au gouvernement de faire parvenir l'aide humanitaire aux populations déplacées par le séisme.

En parallèle, le gouvernement a lancé un processus reconstruction, évalué à 3,3 millions de dollars qui tient compte des vulnérabilités du territoire et des mesures d’atténuation pour éviter une reconstruction qui pourrait recréer les conditions qui ont permis que cette catastrophe ait lieu.

Environ 16.000 personnes vivent toujours dans des campements collectifs. Le processus de reconstruction a commencé mais il est nécessairement lent, affirme le PNUD.

"C'est une reconstruction sur tous les plans, la reconstruction physique des maisons, la reconstruction des infrastructures productives et la reconstruction du tissu social qui a été  entièrement secoué », explique Diego Zorrilla, le Coordonnateur résident du PNUD pour le pays.

(Extrait sonore : Diego Zorrilla, le Coordonnateur résident du PNUD pour l'Équateur; propos recueillis par Rocio Franco)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...