Désarmement nucléaire : Ban Ki-moon plante un arbre d'Hiroshima à Genève

Écouter /

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, plantant à Genève un arbre d’Hiroshima. Photo: ONU/Rick Bajornas

Au deuxième jour de sa visite en Suisse, le Secrétaire général de l'ONU a procédé ce lundi matin à Genève, à la cérémonie de plantation d'une pousse provenant d'un arbre Ginkgo Biloba. Un arbre ayant survécu au bombardement atomique de la ville japonaise d'Hiroshima.

 

Cet arbre est déjà perçu comme un symbole. Symbole des efforts des Nations Unies  et de la communauté internationale pour le désarmement nucléaire. Et en plantant cet arbre d'Hiroshima ce lundi à Genève, le Chef de l'ONU a rappelé la portée symbolique de ce nouveau décor du Palais des Nations.  Haut d'1m50, l'arbre pourra atteindre une quinzaine de mètres. Son prédécesseur avait survécu au bombardement atomique d'Hiroshima le 6 août 1945.

Du coup, en plantant cet arbre d'Hiroshima de deuxième génération, Ban Ki-moon y a vu dans sa force un symbole pour le désarmement, mais aussi de résilience et de paix.

A cet égard, le Secrétaire général des Nations Unies a rappelé le rôle des Etats nucléaires  qui ont « une obligation spéciale d'éliminer » leurs armes. Un plaidoyer pour «un monde sans armes nucléaires ».

Le Chef de l'ONU a ainsi appelé la société civile, en particulier les jeunes, à faire pression sur les gouvernements dans ce combat pour le désarmement nucléaire.

Un engagement salué d'ailleurs salué par les dignitaires présents à Genève, à l'image du Directeur général de l'ONU à Genève Michael Møller qui a rappelé que ce combat est resté l'une des priorités de M. Ban tout au long de ses dix ans à la tête de l'ONU.

(Correspondance d'Alpha Diallo à Genève, pour la Radio des Nations Unies)

Classé sous L'info, Secrétaire général.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...