Darfour : l'ONU appelle les parties à reprendre les négociations et s'inquiète du manque d'accès aux zones de combats

Écouter /

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix à l’issue de son intervention au Conseil de sécurité. Photo: ONU/Cia Pak

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Darfour, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix a exhorté, mardi, les parties au conflit à reprendre les négociations en vue de parvenir rapidement à un accord de cessation des hostilités.

Devant le Quinze, Hervé Ladsous a aussi signalé que l'ONU n'a pas été en mesure de vérifier les allégations d'Amnesty International sur l'utilisation d'armes chimiques dans le Djebel Marra, le Gouvernement soudanais continuant de nier à la MINUAD, l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour, l'accès aux zones de conflit.

Des combats intenses auraient eu lieu dans la région depuis le 17 septembre et l'ONU s'inquiète que le début de la saison sèche ne soit propice au lancement d'opérations militaires « d'une certaine ampleur ».

(Extrait sonore: Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...