Climat: l’Inde ratifie l’Accord de Paris

Écouter /

Présentation des instruments de ratification de l’Accord de Paris de l’Inde (capture d’écran)

L'Inde a déposé, dimanche au Siège de l'ONU, ses instruments de ratification de l'Accord de Paris sur le climat à l'occasion d'une cérémonie organisée pour marquer la Journée internationale de la non-violence.

Dans un message, le Secrétaire général de l'ONU a souligné que la ratification de l'Accord par l'Inde est un pas important pour que ce texte entre en vigueur le plus tôt possible cette année.

Pour entrer en vigueur, l’Accord de Paris doit en effet être ratifié par au moins 55 pays, responsables d’au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre de la planète.

L'Inde est le 62ème pays à ratifier l'Accord, et qui plus est, étant responsable de 4,1% des emmisions de gaz à effet de serre dans le monde, sa ratification amène à près de 52% le pourcentage d'emmissions dorénavant représentées.

L'Inde a choisit de deposer ses instruments en cette Journée internationale de la non-violence car elle marque l'anniversaire de Mahatma Gandhi, il y a 147 ans.

Pour Ban Ki-moon, ce geste est le meilleur moyen de commémorer Mahatma Gandhi et l'héritage qu'il a laissé à la planète et à ses habitants.

Le Secrétaire général a souligné que si la non-violence commence par le respect d'autrui, pour cultiver la paix, il faut aussi respecter la nature.

Dans tout ce qu'il a fait, Gandhi nous a rappelé qu'il y avait bien assez sur terre pour satisfaire aux besoins de tous, mais pas assez pour satisfaire à l'avidité de tous. Il nous a également poussés à « incarner les changements que nous souhaitons voir se produire dans le monde ».

Venu assister à la cérémonie, le Président de l'Assemblée général, Peter Thomson, a déclaré de son côté qu'à une époque où les changements climatiques menacent la survie même de l'humanité, le monde a désespérement besoin du message de Mahatma Gandhi.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...