Haïti: ONU-Femmes fournit un soutien immédiat aux femmes à Grande Anse après l'ouragan Matthew

Écouter /

Haïti a été ravagé le 4 octobre 2016 par le passage de l'ouragan Matthew qui a notamment frappé Jeremie, à l'ouest du pays (Crédit photo: ONU/ Alexis Masciarelli)

Alors que le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, effectue ce samedi une visite, après le passage dévastateur de l’Ouragan Matthew, l'équipe du programme ONU-Femmes en Haïti poursuit son aide aux populations affectées. Une équipe s’est rendue à Jérémie, l’une des zones les plus touchées par l’ouragan Matthew dans le département d’Anse Grande, et a rencontré les organisations de femmes, de la société civile et les autorités locales pour discuter et répondre aux défis les plus urgents auxquels les femmes et les filles font face.

Après avoir visité le plus grand abri de Jérémie et discuté avec quelques-unes des femmes déplacées qui y vivent, Tony Ngororano, Représentant d'ONU-Femmes en Haïti a déclaré que « ce que nous avons entendu est que les femmes du département de Grande Anse sont dans une situation désespérée; elles ont perdu leur principale source de revenus et sont préoccupées par la satisfaction de leurs besoins urgents et de ceux de leurs enfants. ”

Selon les derniers chiffres publiés par le gouvernement d’Haïti, on estime que 2,1 millions de personnes ont été touchées par l’ouragan Matthew et que près de 1,4 million ont besoin d’une aide humanitaire. La plupart des maisons doivent être réparées ou reconstruites. En plus des abris, des rapports suggèrent qu’un grand nombre de personnes sont hébergées par des voisins dont les maisons ne sont pas significativement endommagées par l’ouragan.

Cependant, il y a des préoccupations quant à la durabilité de ces arrangements alternatifs. L’économie de la Grande Anse repose largement sur l’agriculture, qui a été dévastée par la tempête tropicale. Alors que le revenu des femmes dépend principalement de la production agricole, de la pêche et de la commercialisation des produits qu'elles en tirent, les femmes ont besoin d’un soutien urgent afin de générer des revenus, recapitaliser leurs entreprises et rétablir les ressources des ménages aux niveaux qui existaient avant l'ouragan.

En réponse à cette situation, l’ONU-Femmes a mis en place un projet à Jérémie, en coordination avec d’autres agences de l’ONU. Le projet soutiendra les organisations de femmes et les réseaux de base, y compris les femmes affectées par l'ouragan. En outre, il sera également mis en place des espaces sûrs (safe zones) pour les femmes et les filles afin de faciliter l’accès à la protection et aux services humanitaires, ainsi que des initiatives d’autosuffisance et de relance économique.

Le projet sera mis en œuvre en collaboration avec Action Aid et ses partenaires. Les interventions seront coordonnées avec les autorités locales conformément aux plans d’intervention nationaux.

(Interview : Tony Ngororano, Représentant d'ONU-Femmes en Haïti; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...