Afrique : le plaidoyer d'Ibrahim Mayaki pour des partenariats intelligents

Écouter /

Dr. Ibrahim Mayaki, Photo ONU, Evan Schneider

Le dossier de la rédaction de la Radio des Nations Unies revient sur l'actualité et la Semaine de l'Afrique organisée au Siège de l'ONU, à New York, du 10 au 14 octobre sur le thème du renforcement des partenariats en faveur du Continent.

Au cours de cette rencontre annuelle de cinq jours, de nombreux intervenant ont partagé leurs idées sur l'avenir de l'Afrique et les politique à mettre en œuvre pour assurer un développement et un essor durables de l'Afrique.

Ainsi, Ibrahim Hassane Mayaki, le Secrétaire exécutif de l'agence de coordination et de planification du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), véritable agence de développement de l'Union africaine, est revenu sur le changement d'approche et de nature des partenariats.

Lors de la séance inaugurale, le lundi 10 octobre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson, avaient salué les progrès réalisés par le continent ces dernières années, notant en particulier une amélioration de la gouvernance malgré des faiblesses toujours visibles.

Le chef de l’ONU s’est félicité que 14 Etats africains aient déjà ratifié l’Accord de Paris sur le changement climatique. « Les pays africains ont peu fait pour contribuer au changement climatique, mais seront parmi les plus touchés », a-t-il noté.

Selon Ban Ki-moon, « les systèmes de gouvernance en Afrique se sont également améliorés », « bien que des faiblesses soient encore visibles ».

De son côté, le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson, avait également salué « les efforts qui ont été consacrés à la consolidation de la paix et la sécurité en Afrique au cours des dernières décennies ». « La baisse du nombre de conflits transfrontaliers est une réalisation remarquable », a-t-il dit.

Toutefois, M. Thomson s’était dit préoccupé par la hausse de conflits internes plus longs et plus complexes sur cette période, et l’augmentation des actes de terrorisme, de l’extrémisme violent et de la criminalité transnationale organisée.

(Interview : Ibrahim Hassane Mayaki, Secrétaire exécutif de l'agence de coordination et de planification du Nouveau partenariat de développement pour l'Afrique, NEPAD; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...