#UNGA71: Discours du Vanuatu

Écouter /

Charlot Salwai Tabimasmas, Premier Ministre du Vanuatu. Photo: ONU

Veuillez trouvez ici le discours de son Excellence Charlot Salwai Tabimasmas, Premier Ministre du Vanuatu lors du débat général de la 71ème Session de l'Assemblée génerale de l'ONU

Pour en savoir plus sur le débat général, cliquez ici

 

 

 

Résumé de la déclaration :

M. CHARLOT SALWAI TABIMASMAS, Premier Ministre de Vanuatu, s'est félicité des succès du Secrétariat de l'ONU à l'ère de M. Ban Ki-moon dont le Cadre d'action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe, le Programme de développement durable à l'horizon 2030 ou encore l'Accord de Paris sur le climat.  Il a rappelé que les objectifs de développement durable demeurent l'un des instruments clefs pour relever les défis mondiaux mais aussi un instrument de diplomatie préventive qui remplit aussi la promesse faite à l'humanité de respecter les ambitions énoncées dans la Déclaration universelle des droits de l'homme.

M. Tabimasmas s'est longuement étendu sur la question des changements climatiques et a félicité les États-Unis et la Chine d'avoir montré la voie en signant l'Accord de Paris, tout en précisant que son pays a déposé mercredi dernier ses instruments de ratification et en se disant fier que les petits États insulaires en développement soient à la tête de la lutte contre les changements climatiques.  Il a toutefois rappelé qu'il faudrait une action « audacieuse » pour faire respecter la limite de 1,5 degré d'augmentation de la température mondiale telle qu'énoncée dans l'Accord de Paris.

Le Premier Ministre a appelé à une réforme du Conseil de sécurité pour le rendre plus transparent, plus responsable, plus inclusif, plus pertinent et plus efficace, et à une revitalisation de l'Assemblée générale, souhaitant que ces deux organes choisissent comme prochain secrétaire général une personne « présentant une éthique et une intégrité personnelle irréprochables, qui continuera d'être une lueur d'espoir pour les sans voix ».

M. Tabimasmas a appelé les Nations Unies à travailler avec les organisations régionales de la région du Pacifique dans le cadre d'un partenariat innovant et rappelé que le Pacifique devrait être une zone exempte d'armes nucléaires.  Il a insisté sur la protection des océans, précisant que son pays a adopté une politique nationale.  Il a présenté des mesures visant à sortir non seulement de la liste des pays les moins avancés (PMA) mais aussi de la « Liste grise ».  Il a toutefois ajouté que la communauté internationale devait apporter sur la base de critères raisonnables une assistance aux pays extrêmement vulnérables aux chocs externes, dont fait partie le Vanuatu, du fait notamment des changements climatiques, dont il a détaillé les effets néfastes déjà perceptibles pour le pays.

Enfin, le Premier Ministre a mis l'accent sur la décolonisation, évoquant la question de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française.  Il a aussi appelé les Nations Unies à prendre des mesures concrètes en faveur des droits de l'homme en Papouasie occidentale.

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/11/2017
Loading the player ...