#UNGA-71 – Pour les Comores, le ”Bon vivre” n’existe pas

Écouter /

Azali Assoumani, Président de l’Union des Comores. Photo: Florence Westergard

Le Thème de cette année '' les objectifs de développement durable : force universelle de développement durable est précurseur car si on arrive à le réaliser ce sera l'occasion de résoudre beaucoup de problèmes. C'est ce qu'a affirmé le Président des Comores, Azali Assoumani à l'issue de son intervention devant l'Assemblée générale des Nations Unies vendredi. Pour lui, Les problèmes de négation, les problèmes de l'insécurité, les problèmes de sous-développement sont des problèmes récurrents qui aboutissent malheureusement au fait que le ”bon vivre” n'existe pas.

La terreur et le terrorisme, selon lui doivent être combattus, non  par des programmes de prévention, de formation mais aussi en s'attaquant au mal. Les Comores sont prêtes à apporter leur soutien au niveau international là où il y en a besoin avec leurs maigres ressources afin de mettre fin à ces fléaux.

Le Président des Comores à aussi abordé le sujet de la représentation équitable de l'Afrique au Conseil de sécurité car, selon lui, le monde a évolué et il importe d’adapter au monde actuel l'architecture des Nations Unies

Enfin, le Président des Comores a expliqué l'impact des changements climatiques sur son pays. Son pays prend donc toutes les mesures pour préserver ses richesses, et ce afin que les générations futures puissent disposer d'un monde agréable.

(Interview : Azali Assoumani, Président des Comores; propos recueillis par Florence Westergard)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...