Syrie: baisse significative de la violence, selon l'Envoyé spécial

Écouter /

Staffan de Mistura, Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie (archive). Photo: ONU/Pierre Albouy

L'Envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie a indiqué, mardi, depuis Genève, qu'en dépit des bombardements qui auraient été signalés dans la soirée de lundi, une baisse significative de la violence avait été enregistrée au cours de la première journée de l'entrée en vigueur de l'accord sur la cessation des hostilités.

Selon Staffan de Mistura, cela a notamment été le cas à Hama, Latakia et Idlib ainsi que dans la ville d'Alep et à Alep rural en dépit de quelques incidents sporadiques

Il a d'ailleurs rapporté que selon des sources sur le terrain la situation dans la ville d'Alep se serait améliorée de manière notable, aucun bombardement n'y ayant été signalé.

La situation serait également calme à Damas et dans le centre du pays, à l'exception de certains heurts aux alentours d' Harasta.

Des heurts se sont également produits dans le sud du pays, entre Al Nosra et les forces gouvernementales.

L'Envoyé spécial a indiqué que d'autres violations du cessez-le-feu seraient inévitables.

Environ 24 camions d'aide sont chargé et prêts pour prendre la route vers l'est d'Alep qui demeure une priorité. Mais auparavant, le Gouvernement syrien, qui contrôle l'accès le long de la route du Castello, doit autoriser un accès sans entrave.

A ce sujet, Staffan de Mistura a précisé que les convois humanitaires étaient toujours en attente de lettres d'autorisation des autorités syriennes. Il a espéré que celles-ci seraient transmises prochainement afin de pouvoir profiter du calme relatif dans le pays.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

 

Classé sous Conflits, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...