Soudan : le Conseil des droits de l'homme préoccupé par la situation au Darfour, au Sud-Kordofan et dans l'Etat du Nil bleu

Écouter /

Le Conseil des droits de l'homme a examiné, ce mercredi à Genève, le rapport sur la situation des droits humains au Soudan. A cet égard, l'Expert indépendant de l'ONU a salué la feuille de route de Khartoum visant à mettre fin aux conflits au Darfour, dans le sud-Kordofan et dans l'Etat du Nil bleu. De façon plus générale, Aristide Nononsi a indiqué que la situation des droits de l'homme dans ces trois États demeure précaire, avec la poursuite des combats et des violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire par toutes les  parties au conflit.

 

Le conflit en cours dans la région de Jebel Marra, au Darfour, les affrontements dans les États du Kordofan méridional et du Nil Bleu, ainsi que les heurts intercommunautaires continuent d'être à l'origine de graves violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire et de provoquer des déplacements massifs de civils au Soudan. Devant le Conseil des droits de l'homme, l'expert indépendant s'est ainsi inquiété de l'insécurité au Darfour caractérisée par une intensification des affrontements entre les forces gouvernementales et la faction d'Abdul Wahid au sein du Mouvement de libération du Soudan. Selon Aristide Nononsi, ce regain de tension a été marqué aussi par des allégations de graves atteintes aux droits humains dont des meurtres aveugles, des destructions et incendies de villages, des enlèvements de femmes et des actes de violence sexuelle, ainsi que des déplacements massifs de civils. Au premier semestre de cette année, au moins 80 000 personnes auraient été déplacées dans l'ensemble du Darfour.

Inquiétudes également au Kordofan méridional et dans l'État du Nil Bleu où l'Expert indépendant fait état d'une reprise des hostilités au sol entre les Forces armées soudanaises et le Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord.

Face à cette situation, le Soudan a rappelé son agenda d'octobre prochain avec ce sommet entre Khartoum avec les formations politiques d'opposition et des mouvements armés.

Correspondance d'Alpha Diallo à Genève, pour la Radio des Nations Unies

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...