Santé : des experts de l’ONU plaident pour la dépénalisation de l'avortement

Écouter /

En Roumanie, une jeune fille se fait examiner dans une clinique spécialisée dans la santé sexuelle et reproductive (2001) Photo: ONU/Benno Neeleman

Chaque année, 47 000 femmes meurent dans le monde des suites d'un avortement pratiqué dans de mauvaises conditions.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, environ 22 millions d'avortements à risque ont lieu chaque année et cette pratique est d'ailleurs l'une des principales causes de mortalité et de morbidité maternelle.

Face un phénomène, un groupe d'experts de l'ONU appellent les Gouvernements à dépénaliser l'avortement. Parmi eux, Alda Facio, Présidente du Groupe de travail sur la question de la discrimination contre les femmes dans la législation et la pratique plaide aussi pour l'accès à l'éducation et aux contraceptifs et s'inquiète par ailleurs de l'impact de la pénalisation des avortements sur les femmes qui subissent une fausse couche.

(Extrait sonore : Alda Facio, Présidente du Groupe de travail sur la question de la discrimination contre les femmes dans la législation et la pratique)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...