Pour le Togo, la réalisation des ODD dépend de la réforme du Conseil de sécurité

Écouter /

Le Représentant permanent du Togo, Kokou Kpayedo, et le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon (archives) Photo: ONU/Evan Schneider

Le Représentant permanent du Togo a affirmé, lundi, l’engagement de son pays dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), tout en estimant qu’une coopération renforcée face aux menaces sécuritaires et une réforme du Conseil de sécurité sont nécessaires pour y arriver.

Intervenant au dernier jour du débat général de l'ONU, Kokou Kpayedo a estimé qu'aucun programme de développement ne saurait réussir et demeurer pérenne si le contexte national dans lequel il doit être mis en œuvre n’est pas empreint de paix et de cohésion. Il a aussi indiqué que son gouvernement déploie des efforts pour éradiquer la pauvreté et la faim qu’il considère comme « les racines de l’insécurité et du terrorisme ».

Le Représentant du Togo a en outre jugé que l’heure est venue de réformer le Conseil de sécurité sa composition actuelle étant selon lui « loin de refléter les évolutions réelles » du monde. Il a notamment prévenus qu'au moment où la communauté internationale s’est résolument engagée à assurer, à l’horizon 2030, un développement durable, au bénéfice de tous les peuples, tout retard supplémentaire dans le processus de réforme du Conseil de sécurité ne serait que préjudiciable à la réalisation même des ODD.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...