OMS: plus de 90% de la population mondiale respire un air trop pollué

Écouter /

 Un nouveau modèle de qualité de l'air mis au point par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) confirme que 92% de la population mondiale vit dans des lieux où les niveaux de qualité de l'air ne respectent pas les limites fixées par l'OMS. Les informations sont présentées sur des cartes interactives et mettent en évidence les zones spécifiques au sein des pays ne respectant pas les limites établies par l'OMS.

«Le nouveau modèle de l'OMS montre les pays dans lesquels on retrouve des zones à risque en matière de pollution de l'air et sert de base pour le suivi des progrès réalisés dans la lutte contre ce phénomène», indique le Dr Flavia Bustreo, Sous-Directeur général à l'OMS.

Il représente également les données sanitaires relatives à la pollution de l'air extérieur (ambiant) les plus détaillées jamais fournies par l'OMS. Ce modèle s'appuie sur des données provenant de mesures prises par satellite, des modèles de transport aérien et des moniteurs de stations au sol pour plus de 3000 lieux, en milieu rural ou urbain. Il a été élaboré par l'OMS, en collaboration avec l'Université de Bath au Royaume-Uni.

Quelque 3 millions de décès par an sont liés à l'exposition à la pollution de l'air extérieur. La pollution de l'air intérieur peut s'avérer tout aussi mortelle. En 2012, selon les estimations, 6,5 millions de décès (soit 11,6% des décès dans le monde) étaient associés à la pollution de l'air extérieur et à la pollution de l'air intérieur.

Près de 90% des décès liés à la pollution de l'air surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, et près de 2 décès sur 3 surviennent dans les Régions OMS de l'Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental.

Les maladies non transmissibles sont à l'origine de 94% des décès, notamment les maladies cardiovasculaires, les accidents vasculaires cérébraux, la broncho-pneumopathie chronique obstructive et le cancer du poumon. La pollution de l'air augmente également le risque d'infection respiratoire aiguë.

 

(Extrait sonore : Dr Maria Neira, Directrice du Département Santé publique de l’OMS )

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...