OIM/ONU : le nouveau partenariat en faveur des migrants est scellé

Écouter /

WIlliam Lacy Swing, Directeur Général de l’OIM. (Saisie d’image: ONU/C.Silveiro)

En marge du Sommet sur les réfugiés et les migrants l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), et l'ONU ont signé lundi un Accord qui fait de l'OIM une agence de l'Organisation.

L'Accord vise à renforcer leur coopération et améliorer leurs capacités en faveur des migrants.

Selon le Directeur général de l'OIM, ce rapprochement entre les organisations vient à point nommé étant donné la crise des migrations qui s'étend de l'Afrique de l'Ouest à l'Asie. Ce rapprochement est d'autant plus « naturel » que les deux organisations coopèrent déjà depuis 65 ans.

William Lacy Swing affirme que cet accord permettra à l'OIM de s'asseoir autour de la table, faire partie des Accords négociés, avoir accès au fonds et à l'information pour faire des projets.

« On  était parfois exclu dans les discussions, par exemple nous étions exclus en 2013 du soi-disant dialogue de haut niveau des Nations Unies, même si on était l'agence globale pour les migrations nous étions exclus et cela n'arrivera plus désormais », a expliqué le chef de l'OIM.

L'Accord devra également permettre d'accroître  l'efficacité des partenariats avec les différentes agences onusiennes, notamment le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

William Lacy Swing se félicite du fait « remarquable » que la Déclaration de New York sur les grands mouvements de population ait pu être adoptee par193 États Membres, permettant aux pays d'examiner les causes des migrations, de se réunir autour de certains principes et de mettre en marche un processus vers la Conférence internationale pour un pacte  global sur les migrations de 2018.

En réponse aux critiques portant sur la Déclaration, William Lacy Swing a fait valoir que « ce n'est pas une déclaration parfaite mais au moins c'est un premier pas et chaque voyage commence avec un premier pas, il faut être positifs, comme nous le sommes ».

(Interview : William Lacy Swing, Directeur général de l'OIM ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...