Nigéria: 49 000 enfants en risque de mourir de malnutrition à Borno

Écouter /

Un enfant souffrant de malnutrition aiguë sévère dans un centre de soins établi par l’UNICEF dans l’état de Borno, au Nigéria (août 2016) Photo: © UNICEF/UN028420/Esiebo

Dans le nord du Nigéria, UNICEF avertit que près de 49 000 enfants de moins de cinq ans risquent de mourir de malnutrition au cours des dix prochains mois. Le conflit avec Boko Haram a provoqué des déplacements de population qui ont empêché de cultiver la terre, et lorsque des stocks de nourriture existaient, ils ont été volés par les djihadistes.

Selon Arjan de Wagt, spécialiste en nutrition d'UNICEF basé à Abuja, rien que dans l'état de Borno, au cours des douze prochains mois, 244 000 enfants souffriront de malnutrition aiguë sévère, le pire niveau de malnutrition qui existe.

« Nombre de ces enfants que nous trouvons sont littéralement au seuil de la mort » déplore ce spécialiste qui estime qu'un enfant sur cinq qui souffre de malnutrition aiguë sévère mourra à moins de recevoir des aliments thérapeutiques hautement spécialisés.

En outre, deux millions de personnes vivent encore dans des zones inaccessibles et l'UNICEF redoute l'état dans lequel elles pourraient se trouver.

(Extrait sonore : Arjan de Wagt, spécialiste en nutrition d'UNICEF basé au Nigéria)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...