L'UNICEF double son appel de fonds pour le nord-est du Nigéria

Une mère et son enfant dans un centre de traitement de la malnutrition aïgue sévère dans l’état de Borno, au Nigéria. Photo: UNICEF/Andrew Esiebo

Alors que l'aide humanitaire parvient à atteindre de nouvelles zones du nord du Nigéria, l'UNICEF a révisé son appel humanitaire pour le pays, le faisant passer de 55 à 115 millions de dollars afin de pouvoir venir en aide à 750 000 personnes supplémentaires.

L'accessibilité à ces zones révèle la véritable ampleur de la crise découlant du conflit avec Boko Haram et de son impact sur les enfants.

Selon UNICEF, près de 400 000 enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aïgue sévère dans le nord-est du Nigéria et plus de 4 millions de personnes font face à de graves pénuries de vivres. Rien que dans l'état de Borno, le plus gravement touché par la crise, 65 000 personnes vivent dans des conditions proches de la famine

Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU, le porte-parole de l'UNICEF, Christophe Boulierac indique en outre que dans cet état, 240 000 enfants souffrent de malnutrition et que si aucun programme de nutrition n'est mis en place, 50 000 enfant mourront au cours des prochains mois

(Interview: Christophe Boulierac, Porte-parole de l'UNICEF. Propos recueillis par Alpha Diallo)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...