L'ONU entame son Débat général avec un discours marqué par les « regrets » de Ban Ki-moon

Écouter /

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, lors de son intervention au Débat général. Photo: ONU/Cia Pak

Rendez-vous incontournable de la politique internationale, le débat général de l'ONU a débuté ce mardi matin après une cérémonie pour marquer le premier anniversaire de l'adoption des Objectifs de développement durable.

Depuis la tribune de l'Assemblée générale, le Secrétaire général a d'emblée vivement dénoncé l'attaque qui a apparemment délibérément ciblé, hier, un convoi humanitaire de l'ONU et du Croissant rouge arabe syrien.

Dans un discours qui tirait en partie le bilan des 10 ans qu'il a passé à diriger l'ONU, Ban Ki-moon s'est aussi dit peiné que cette décennie ait été perdue pour établir la paix entre Israël et la Palestine, qualifiant de folie la perspective que la solution à deux états soit remplacée par un état.

Le Secrétaire général a ensuite exprimé ses regrets au sujet de deux situations qui, a-t-il affirmé, ont terni la réputation de l’Organisation et traumatisé les nombreuses populations servies par l'ONU.

Ban Ki-moon a ainsi dénoncé les « actes odieux » d’exploitation et de violence sexuelles commis par certains soldats de la paix et d’autres membres du personnel des Nations Unies.

Il a ensuite dit avoir beaucoup de regret et de peine face aux terribles souffrances du peuple haïtien affecté par le choléra, affirmant ensuite que l'ONU est fermement résolus à s'acquitter durablement de « cette responsabilité morale ».

Dans son discours, Ban Ki-moon a par ailleurs vivement plaidé en faveur de l'égalité des femmes ainsi que pour l'amélioration du processus de prise de décision à l'ONU, s'inquiétant de la fréquence avec laquelle de bonnes propositions se voient bloquées au nom du consensus, dans différents organes de l'ONU, par parfois un seul pays.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...