L’OMS réclame davantage d’efforts pour affronter la résistance antimicrobienne

Écouter /

Un bébé de trois mois reçoit un antalgique et une piquûre d'antibiotique dans un centre de nutrition au Niger. Photo UNICEF/Sam Phelps

A quelques jours d’une réunion de haut niveau des Nations Unies sur la résistance antimicrobienne, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle à faire preuve d'un engagement ferme à lutter contre ce problème qui menace le développement durable.

Selon les estimations, en 2050, près de 10 millions de personnes par an mourront d’infections résistantes aux antibiotiques, un chiffre qui dépasse le nombre de personnes qui meurent actuellement d’un cancer.

En outre, les pertes économiques cumulées dues aux décès et à la prise en charge des personnes souffrant de ces infections pourraient dépasser les 100.000 milliards de dollars d’ici 2050, assez pour ramener les pays en arrière, en particulier les pays qui sont dans des conditions économiques précaires.

La réunion de haut niveau sur la résistance antimicrobienne, organisée par le Président de l’Assemblée générale, l’OMS et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), aura lieu le 21 septembre en marge du débat général de l’Assemblée générale.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...