L’autonomisation économique des femmes, élement crucial de la lutte contre la pauvreté

Écouter /

Des travailleurs de l'usine Dignity à Accra, au Ghana, produisent des chemises pour des clients d'outre-mer. Photo : Banque mondiale / Dominic Chavez

L’autonomisation économique des femmes est cruciale pour éradiquer la pauvreté et réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030. Ce sont les conclusions d'un rapport qui a été remis, jeudi, au Secrétaire général de l’ONU, lors d’une réunion de haut niveau organisé en marge du débat général de l’Assemblée générale

Ce document attire notamment l’attention sur le travail et les soins non rémunérés exercés par beaucoup de femmes et qui sont l’un des principaux obstacles à leur autonomisation économique.

La Directrice exécutive de l’agence onusienne ONU-Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka a d'ailleurs souligné que combler l’écart salarial entre les femmes et les hommes et la recherche de solutions pour le travail non rémunéré effectué par des millions de femmes et de filles aura un impact énorme sur la capacité des femmes à changer leur vie, à commencer par les plus pauvres.

Selon l’Institut McKinsey Global, si toutes les femmes du monde jouaient un rôle identique aux hommes dans le domaine économique, ce sont 28.000 milliards de dollars qui pourraient être injecté dans l’économie mondiale d’ici à 2025.

Le rapport présenté jeudi met en évidence sept facteurs pour déverrouiller le potentiel économique des femmes: lutter contre les normes défavorables et promouvoir des modèles positifs ; assurer la protection juridique et la réforme des lois et règlements discriminatoires ; reconnaître, réduire et redistribuer le travail et les soins non rémunérés ; développer des outils financiers, immobiliers et numériques ; changer la culture et la pratique des entreprises, améliorer les pratiques du secteur public en matière d’emploi et d’acquisition, et renforcer la visibilité, la voix collective et la représentation.

Le rapport a été rédigé par le Groupe de haut niveau pour l’autonomisation économique des femmes, qui a été créé par le Secrétaire général de l’ONU en janvier 2016.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...