Journée mondiale du cœur : sensibiliser et prévenir

Écouter /

Assortiment de bonbons (Photo : OMS/Christopher Black)

La Journée mondiale du cœur, célébrée chaque année le 29 septembre est l'occasion de sensibiliser aux maladies cardiovasculaires, notamment à l'adoption d'une meilleur hygiène de vie. La Journée permet de rappeler que les maladies cardiovasculaires, principalement les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC), sont la première cause de mortalité au monde avec plus de 17 millions de décès chaque année.

Cette année, la célébration de la Journée mondiale suit d'une semaine le lancement par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de l'initiative « Coeurs mondiaux » dans 12 pays pilotes.

« Coeurs mondiaux », est une nouvelle initiative de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de ses partenaires lancée à New York, le 22 septembre dernier, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. Elle vise à repousser la menace mondiale des maladies cardiovasculaires en dénonçant les comportements malsains, y compris l'usage du tabac, la consommation d'aliments contenant trop de sel et une activité physique insuffisante.

L'initiative souligne également que beaucoup de vies ont pu être sauvées par un meilleur accès aux soins médicaux pour l’hypertension sanguine, responsable de la majeure partie des décès liées à des maladies cardiaques observés chaque année, un taux de cholestérol élevé et d'autres conditions qui augmentent le risque de maladie cardiaque et d'AVC.

Selon le docteur Étienne Krug, Directeur de l’Unité de gestion des maladies non transmissibles à l’OMS, «l'Initiative Coeurs mondiaux adopte une approche globale pour lutter contre le fardeau des maladies cardiovasculaires. Son but est d'aider les pays à élargir l’accès à des tests abordables et à des mesures adaptables pour rendre leurs services de santé mieux à même de détecter et de traiter les personnes à risque, ou souffrant de maladies cardiaques ».

L'Initiative Cœurs mondiaux va être initialement déployée à la Barbade, en Colombie, en Éthiopie, en Inde, en République islamique d'Iran, en Jordanie, au Népal, au Nigéria, aux Philippines, au Tadjikistan, en Thaïlande et en Ouganda – et sera ouverte à tous les pays qui souhaitent y participer.

(Interview: Docteur Étienne Krug, Directeur de l’Unité de gestion des maladies non transmissibles à l’OMS; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...