Journée de la paix : l'ONU appelle les citoyens du monde à se faire les champions du développement durable

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, faisant sonner le vendredi 16 septembre 2016 la cloche de la paix (Photo : ONU)

A quelques jours de la Journée internationale de la paix qui est officiellement célébrée chaque année le 21 septembre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé vendredi les citoyens du monde entier à exprimer leur attachement à la paix en devenant des champions des Objectifs de développement durable (ODD).

Chaque année, lors de cette Journée, l’ONU appelle les parties belligérantes dans le monde entier à observer un cessez-le-feu de 24 heures.

« Mais la paix est bien plus que mettre les armes de côté. Elle implique le travail de la médiation, de la résolution des conflits par la diplomatie, de la réconciliation, de la consolidation de la paix et d’une paix durable », a souligné M. Ban lors d’un discours prononcé vendredi à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la Cloche de la paix au siège de l’ONU, à New York.

« Le développement durable est essentiel pour une paix durable, et les deux dépendent du respect des droits de l’homme », a ajouté le chef de l’ONU dans un message pour cette Journée dont le thème cette année est le suivant : Les objectifs de développement durable, composantes de la paix.

Selon le chef de l’ONU, les 17 ODD, qui ont été adoptés il y a un par les Etats membres des Nations unies, « sont une feuille de route pour la paix et la prospérité pour toutes les nations ». « Ils sont nos outils pour lutter contre la pauvreté et la faim, l’inégalité et la compétition pour les ressources qui conduisent à des tensions et des conflits », a-t-il ajouté.

« Nous avons tous un rôle à jouer pour nous assurer que les gouvernements rendent des comptes concernant la mise en œuvre du Programme à l’horizon 2030 », a-t-il encore dit.

Lors de la cérémonie de la Cloche de la paix, le Secrétaire général s’est félicité de la conclusion de l’accord de paix historique entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie – Armée du peuple (FARC-EP) et a indiqué qu’il se rendrait à Carthagène, en Colombie, le 26 septembre pour la signature de l’accord.

« Je promets le plein appui de l’Organisation des Nations Unies à cet accord durement gagné, qui je l’espère en inspirera d’autres à travers le monde pour mettre fin à des conflits par la diplomatie et la négociation plutôt que par la violence et l’effusion de sang inutile », a-t-il déclaré.

« La paix peut être difficile à atteindre, mais elle n’est pas un mystère », a-t-il affirmé. « Nous comprenons les racines de la paix, et nous connaissons la route vers la paix”.

(Extrait sonore: Mise en perspective par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...