HCR : forte de près de 1,3 million de signatures la pétition #Aveclesréfugiés est remise à l'ONU

Écouter /

Un secouriste bénévole aide une fillette en mer. Le bateau à bord duquel elle se trouvait avec sa famille et d'autres réfugiés afghans pour traverser un bras de la mer Égée depuis la côte turque vers Lesbos à la fin 2015 – s'est échoué sur un rocher au large de la côte de l'île. © HCR/A.Zavallis

A l'approche du Sommet sur les réfugiés et migrants qui s'ouvrira le 19 septembre prochain, au Siège de l'ONU à New York, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a remis vendredi la pétition #Aveclesréfugiés au Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et au Président de l'Assemblée générale, Peter Thomson.

Forte de près de 1,3 million de signatures, la pétition du HCR invite les représentants des 193 gouvernements qui participeront au Sommet à assurer que tous les enfants réfugiés puissent aller à l'école; que tous les réfugiés aient un endroit sûr où vivre, et qu'ils puissent travailler et contribuer à leur communauté locale.

#Aveclesréfugiés a été ouverte à signature au grand public en juin dernier dans le cadre d'une campagne de sensibilisation au grand public cherchant à souligner que les réfugiés  sont des personnes « comme vous et moi » sauf qu'ils ont dû fuir leur foyer et subir de dures épreuves.

Selon le HCR, qui reçoit souvent des requêtes du public demandant « ce qu'il peut faire » face à la crise des réfugiés, la pétition permet à ces personnes de pouvoir agir en faveur des réfugiés en adressant leur demande à leur gouvernement.

Filippo Grandi a déclaré qu'au pic de la crise des réfugiés en Europe, des personnes ordinaires s'étaient engagées en nombre pour aider.

« Il y a eu une effusion extraordinaire d'empathie et de solidarité. Des gens ordinaires et des communautés ont ouvert leurs maisons et leurs cœurs aux réfugiés, et certains pays ont accueilli les nouveaux arrivants, alors qu'ils hébergeaient déjà un grand nombre de réfugiés.», s'est-il félicité.

Lors de la cérémonie de remise, la poète slam primée Emi Mahmoud a interprété son hommage au bébé réfugié syrien Alan Kurdi, mort noyé en Méditerranée il y a un an.

A noter également que la mannequin et ancienne réfugiée, Alek Wek, participait à la cérémonie, ainsi que les membres de l'équipe olympique des athlètes réfugiés, Yusra Mardini, originaire de la Syrie, et le coureur Yiech Pur Biel, du Soudan du Sud.

(Interview : Nora Sturm, porte-parole du HCR; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...