Gabon: Ban Ki-moon appelle à la fin immédiate de tous les actes de violences

Écouter /

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon (gauche) avec son Représentant spécial pour l'Afrique centrale, Abdoulaye Bathily en 2013 au Mali (Archives) (Photo: MINUSMA/Marco Dormino)

Le Secrétaire général de l’ONU  s’est entretenu dimanche par téléphone avec le Président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, et le candidat à la présidence du parti Démocratie Nouvelle, Jean Ping et les a appelé à faire le nécessaire pour mettre fin aux violences qui ont suivi l’élection présidentielle contestée du pays.

Dans une note aux journalistes envoyée dimanche, Ban Ki-moon a déploré la perte de vies humaines qui a eu lieu au cours des manifestations suivant l'annonce des résultats du scrutin présidentiel mercredi.

Il a exprimé sa préoccupation au sujet des messages inflammatoires qui continuent d’être diffusés et a appelé à la fin immédiate de tous les actes de violence dans le pays.

Le chef de l’ONU a salué la libération des 27 membres de l’opposition qui étaient détenus au siège de campagne de Jean Ping.

Il a toutefois réitéré son appel au Président Bongo pour insister auprès du gouvernement sur la nécessité de faire preuve de retenue.

Il a également exhorté Jean Ping à émettre un message clair à ses partisans leur demandant de s’abstenir de tout acte de violence dans l’intérêt du pays et de l’unité nationale.

Le Secrétaire général a souligné l’importance d’employer des moyens exclusivement pacifiques et légaux pour demander recours dans tout litige relatif à l’issue de l’élection présidentielle.

Le chef de l'ONU a demandé à son Représentant spécial pour l’Afrique centrale, Abdoulaye Bathily, de continuer à travailler avec les parties en vue de désamorcer les tensions.

Ban Ki-moon a également rencontré le Président tchadien et actuel Président de l’Union africaine, Idriss Déby Itno, A Hangzhou, où il participe au Sommet du G20, et s'est félicité de l’engagement de l’Union africaine pour faciliter une résolution pacifique de la crise actuelle au Gabon.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...