FAO/USAID: Améliorer la capacité des pays en développement à collecter des données agricoles

Écouter /

Photo: FAO-Frank Nyakairu

L'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et la FAO ont signé un accord de 15 millions de dollars visant à améliorer la capacité des pays en développement à collecter des données agricoles. Ces informations sont vitales pour élaborer de bonnes politiques et faciliteront le suivi des progrès nécessaires afin de réaliser les Objectifs de développement durable (ODD).

« Dans les décennies à venir, l'humanité devra produire davantage de nourriture pour une population croissante en utilisant des ressources naturelles telles que l'eau, la terre et la biodiversité de manière durable tout en faisant face aux défis imposés par le changement climatique » a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO.

« Notre capacité à augmenter les rendements alimentaires de manière durable et à éradiquer la faim dépendra de la disponibilité des données statistiques sur l'agriculture et les zones rurales, qui devront être meilleures, rentables et produites en temps opportun » a-t-il ajouté.

Collecter des données nationales solides est essentiel pour les gouvernements et pour les acteurs du secteur privé afin de prendre des décisions en connaissance de cause qui favoriseront la sécurité alimentaire et la prospérité économique. Le travail de USAID avec la FAO, dans le cadre de l’Initiative « Feed the Future » s’appuie sur des années d’enseignements et de succès, et est indispensable afin d’apporter les types de systèmes de données qui encourageront les opportunités d’investissements, nécessaires afin de parvenir à un monde sans faim d’ici à 2030.

La contribution de l'USAID prendra en charge la première phase d'un projet mené par la FAO qui se déroulera de 2016 à 2021. Le projet commencera par la mise en place de programmes pilotes dans quatre pays en développement, deux en Afrique subsaharienne, un en Amérique latine et un en Asie. Par ailleurs, un dialogue est en cours avec les pays éligibles.

L'objectif est d'élaborer et de mettre en œuvre une nouvelle approche qui devra également être rentable afin de collecter des données agricoles dans le contexte des pays en développement, plus connue sous le nom de ” Système intégré de recensements et d'enquêtes agricoles (AGRIS)."

La méthode AGRIS ne servira pas seulement à collecter, chaque année, de meilleures données sur la production agricole mais aussi à fournir des informations plus complètes et plus détaillées sur la structure des fermes notamment en matière d'emploi, d'utilisation des machines, de coût des produits, de pratiques agricoles et d'impacts environnementaux.

Elle comprendra des innovations récentes telles que la télédétection, le GPS, la technologie mobile et proposera diverses utilisations des « données de masse ». Ces outils permettront de mettre en place des approches plus objectives pour mesurer les performances agricoles, et dans certains cas remplaceront les méthodes traditionnelles qui sont plus coûteuses.

En plus de fournir de meilleures données et plus détaillées, AGRIS encouragera l'intégration de différentes sources de données, améliorera l'accessibilité et la mise à jour des données et réduira les frais de collecte de données.

Les données finalement obtenues seront caractérisés par leur grande qualité et ce, sur de nombreux aspects : techniques, économiques, environnementaux et sociaux. Ces données aideront les gouvernements à analyser et à comprendre les impacts des politiques agricoles, à évaluer les progrès effectués vers la réalisation des ODD et d'autres objectifs tout en aidant à élaborer de meilleures politiques.

Il est généralement reconnu que les zones agricoles et rurales ont besoin de meilleures données statistiques, qui doivent être rentables et produites en temps opportun.

La FAO travaille déjà à relever ces défis à travers le programme « Stratégie globale pour améliorer les statistiques agricoles et rurales » (GSARS), une initiative mondiale visant à améliorer la capacité des pays en développement à produire et utiliser les statistiques agricoles et rurales, et à renforcer les mécanismes de gouvernance statistique. AGRIS est un outil inspiré par le programme de recherche de Stratégie globale.

(Interview: François Fonteneau , Manager de l'inititiative Système intégré de recensements et d'enquêtes agricoles (AGRIS) dans la division des statistiques à la FAO; propos recueillis par Florence Westergard)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...