Édition spéciale : la Responsabilité de protéger, une arme pacifique pour la prévention des atrocités criminelles

Écouter /

Adama Dieng,Adama Dieng, Conseiller spécial de l’ONU pour la prévention du genocide. (Photo: ONU/Paulo Filgueiras)

A l'occasion du jour férié marquant l'Eid al-Adha, nous vous proposons une Édition spéciale du Journal de la Radio des Nations Unies consacrée à la Responsabilité de Protéger (RdP).

Avec le Conseiller spécial du Secrétaire général pour la prévention du génocide, Adama Dieng, nous revenons sur le Dialogue informel qu'a tenu récemment l'Assemblée générale, aucours duquel il a présenté le dernier rapport du Secrétaire général sur la question.

La "RdP" est un instrument politique et juridique dont s'est dotée la communauté internationale "lorsque la nature des conflits est passé de confrontations inter-étatiques à des déchirements internes".

La RdP vise a prévenir les "atrocités criminelles", telles que le génocide, le nettoyage ethnique, les crimes contre l'humanité ou les crimes de guerre.

Dans cette édition, Adama Dieng évoque l'engagement des États membres pour la "RdP". Il appelle à une mobilisation plus forte de l'action collective pour prévenir et répondre à ces atrocités, ainsi qu'à la mise à disposition des ressources nécessaires pour y parvenir.

Aussi le juriste sénégalais explique comment éviter que la RdP ne soit instrumentalisée par des États en fonction de leurs intérêts, soulignant notamment que les Membres du Conseil de sécurité doivent s'abstenir de faire usage de leur droit de veto en toute situation d'atrocités criminelles.

 

 

(Interview: Adama Dieng, Conseiller spécial du Secrétaire général pour la prévention du génocide ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...