Yémen: Ban Ki-moon condamne l’attaque contre un hôpital de MSF à Hajjah

Écouter /

Un hôpital endommagé à Taïzz, au Yémen (mai 2016) Photo: © UNICEF/UN026934/Basha

Le Secrétaire général condamne l'attaque qui a ciblé, lundi, à Hajjah au Yémen, un hôpital de Médecins Sans Frontières et réclame une enquête indépendante sur cet incident.

Selon MSF, cette attaque, qui aurait été menée par la coalition, a fait 11 morts et 19 blessés.

Dans une déclaration, Ban Ki-moon indique être profondément troublé par l'intensification des frappes aériennes et la poursuite des combats au sol, notamment dans les zones peuplés. En outre, le rétrécissement de l'espace humanitaire et l'accès limité aux services de base du fait de la généralisation des combats sont particulièrement préoccupants.

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé a envoyé de toute urgence deux trousses de traumatologie à l'hôpital Al-Jumhoori vers lequel les personnes blessées pendant le bombardement ont été transportées.

Selon le porte-parole de l'OMS, cet hôpital qui est appuyé par MSF est l'un des rares a encore fonctionner dans le gouvernorat de Hajjah.

Ce gouvernorat fait déjà face à de graves interruptions dans l'octroi de soins et à des pénuries de personnel médical, la poursuite des combats au sol ayant provoqué la fermeture de centres de soins et le départ du personnel médical.

Depuis l'escalade du conflit en mars 2015, plus de 13 membres du personnel médical ont été tués et 23 autres blessés. 102 centres de soins ont été partiellement ou totalement endommagés, aggravant le système de santé déjà précaire du pays.

(Extrait sonore : Tarik Jasarevic, porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...