Violations des droits de l'homme au Yémen: l'ONU réclame une enquête internationale

Écouter /

Le quartier d'Al Qahira ravagé par la guerre dans le gouvernorat de Taëz au Yémen. Photo PAM

Dans un rapport publié ce jeudi à Genève, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme dénonce notamment des attaques visant des civils contre des marchés, des installations médicales et scolaires, l'utilisation de mines terrestres et de bombes à sous-munition, ainsi que le recrutement d'enfants pour en faire des soldats. « Les civils au Yémen souffrent de manière insoutenable depuis des années du fait de plusieurs conflits armés simultanés qui se chevauchent », a d'ailleurs déclaré le Haut-Commissaire aux droits de l'homme dans un communiqué. « Et ils continuent à souffrir, en dehors de toute forme de justice tandis que l'impunité prévaut pour les personnes responsables de violations et d'atteintes à leur encontre », a ajouté Zeid Ra'ad Al Hussein.

Ainsi à la date du 23 août, quelque 3.799 civils ont été tués et 6.711 autres blessés dans ce conflit, la moitié par des raids aériens de la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite. Le rapport du Haut-Commissariat indique ajoute aussi qu'au moins 7,6 millions de personnes, dont trois millions de femmes et d'enfants, souffrent aujourd'hui de malnutrition et de pénurie d'eau potable, et au moins trois millions de personnes ont été contraintes de fuir leur foyer.

Face à cette situation, «la communauté internationale ne peut plus continuer à tolérer une situation manifestement si injuste et qui dure depuis tant de temps», a estimé le Chef des droits de l'homme de l'ONU. Au vu de la gravité des violations du droit international humanitaire et du droit international des droits de l'homme au Yémen et des défis auxquels est confrontée la commission nationale d'enquête, le Haut-Commissaire Zeid Ra'ad Al Hussein a appelé aujourd'hui la communauté internationale à mettre en place un organisme international et indépendant pour mener des enquêtes exhaustives sur le Yémen.

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...